Depuis 1949 la passion du basket  !

1949-1969: le basket de plein air dans la cour de l’école du Port-Communeau, premiers entrainements à la lumière du jour, un terrain bombé pour permettre le ruissellement de l’eau, le déneigement de l’air de jeu pour pourvoir jouer. Bref quelques galères mais déjà beaucoup de satisfactions (titres départementaux en jeunes, parcours honorables en Coupe de France, Equipe première en Excellence Région en 1965), de bonne volonté et de temps donné par nos ainés fondateurs, les Denion (Premier Président), Brethomé, Thomas, Amiot, Penon et Hamon (déjà …)

1969-1989 : L’ALPCM arrive au gymnase du Coudray avec un effectif vieillissant, mais beaucoup d’enthousiasme et de disponibilité. Les inscriptions sont nombreuses et trente jeunes (Philippe Boisson, Alain Trottin et Thibault de Casabianca en tête) passent leur jeudi après-midi à s’initier sous la houlette de Robert Hamon. C’est le début du renouveau ! Les exploits s’enchainent et les parents (de Casabianca, Guet, Arandel, Lubert, Boutin) prennent une part active à la vie du club sous les présidences de Mrs Guillermic, Hamon, Morin , Stourbe, ...
En 1976, l’équipe 1 masculine retrouve le championnat régional, tandis que le secteur féminin éclos et nous amène son lot d’excellents résultats et d’exploits ainsi qu’une équipe de parents motivés. C’est l’arrivée des Salé, Guindé, Guiard, Corbou, Bichon, qui viennent épauler les fidèles Hamon, Coutand, Boisson, Dubois, Legouil et autres de Casabianca. Le club prospère, les équipes sont de plus en plus nombreuses (plus de 200 licenciés), une réorganisation s’impose ! Elle s’effectue sous la houlette de Michel Salé.

1989 à nos jours : Quarante ans après sa création, les garçons de l’ALPCM accèdent à la Nationale 4 sous la houlette d’ Alain Trottin, suivis l’année suivante par les filles emmenées par Philippe Lubert. Pour reprendre une formule chère à notre Président du moment, Pierre Guiard, :
« Conjuguons le basket National à l’ALPCM, au Masculin ET au féminin

Puis garçons et filles se frotteront aux dures réalités de la Nationale 3 et 2, pendant plus d’une décennie et tutoient toujours ces « hauts » niveaux. La politique de formation chère à Alain Trottin porte ses fruits et les jeunes du club brillent de mille feux à l’ALPCM et dans les grands clubs. Les Présidents se succèdent : Robert Hamon qui reprend du service et transmet sa passion à Thibault de Casabianca et d’autres, bientôt relayé par Michel Salé et aujourd’hui Jacques Gautier.
».